Les examens effectués en radiologie médicale

Les examens effectués en radiologie médicale

Divers types d'examens peuvent être effectués dans un service de radiologie.

II y a d'abord les radiographies simples, telles celles du crâne, des poumons ou des os, que, pour la plupart, vous connaissez déjà. Pour ces examens, la région examinée est placée devant une pellicule photographique (film) très sensible. Des rayons X produits par un appareil traversent la partie examinée et sensibilisent le film. Une image, la radiographie (souvent appelée à tort « rayon X ») est ainsi obtenue en développant le film. Les variations de densité entre l'air, les liquides, les muscles, la graisse, les os et les autres composants du corps produisent sur le film des images contrastantes que l'œil expert du médecin radiologiste doit interpréter pour transmettre à votre médecin ses constatations et son opinion sur votre problème.

D'autres examens s'effectuent à l'aide de produits de contraste (sortes de colorants) qui permettent de visualiser des structures du corps qui ne le seraient pas autrement. Mentionnons le baryum (mélange crémeux et épais) que l'on introduit dans le tube digestif par la bouche pour une étude de l'estomac et de l'intestin grêle (petit intestin), ou par lavement pour l'étude du gros intestin. Mentionnons également les produits à base d'iode que l'on injecte dans les veines ou artères pour des examens des reins, de la vésicule biliaire, des vaisseaux sanguins ou de certains autres organes. Ces produits de contraste à base d'iode peuvent comporter un risque pour certaines catégories de patients comme ceux qui sont porteurs de maladies du foie ou des reins. Pour les personnes présentant des problèmes d'allergie à l'iode (exemple : allergie aux fruits de mer), le risque peut avoir un caractère encore plus sérieux et c'est pourquoi il faut toujours signaler vos allergies avant l'examen. Les dispositions nécessaires peuvent alors être prises pour augmenter la sécurité de l’examen.

D'autres examens font partie de la liste des méthodes diagnostiques.

L'angioradiologie

En angioradiologie (artériographie, phlébographie), le médecin radiologiste utilise des substances de contraste à base d'iode qu'il injecte à l'aide de petits tubes (cathéters) introduits à l'intérieur des artères ou des veines pour faire l'étude des vaisseaux sanguins et parfois même pour procéder à des traitements spécifiques.

La mammographie

La mammographie (examen radiologique du sein) est un moyen diagnostique important qui permet parfois de découvrir un cancer avant qu'il ne soit perceptible par d'autres méthodes. Faite au bon moment, elle peut permettre le diagnostic précoce et la guérison complète d'une maladie trop fréquente, le cancer du sein.

Les bienfaits qu'une femme peut retirer de cet examen quand il est indiqué, compensent largement pour les risques minimes qu'elle peut encourir à cause de l'usage de rayons X.

Des études scientifiques démontrent les bienfaits indéniables de soumettre les femmes à des examens de dépistage selon une grille d'âge et des facteurs de risque bien établis. Votre médecin traitant peut vous renseigner à ce sujet.

La tomodensitométrie

La tomodensitométrie est une méthode révolutionnaire d'examen qui associe les qualités techniques des rayons X à celles de l'ordinateur. Elle permet d'obtenir des images en coupes ou en tranches à divers niveaux du corps humain. Grâce à cette méthode, on a considérablement augmenté la capacité d'explorer et de visualiser l'intérieur du corps humain, ce qui permet de dépister plus précocement diverses maladies et de mieux évaluer leur réponse aux traitements. II faut injecter des produits de contraste iodés dans bon nombre de ces examens afin d'en augmenter la sensibilité et la fiabilité.

L'échographie

L'échographie est une méthode d'imagerie constituant une application médicale des ultrasons et de la technologie du Sonar. II ne s'agit donc pas de rayons X. Les images que I'on obtient de certaines régions ou parties du corps se font sans rayonnement ionisant, sans douleur et sans danger.

L'échographie est une méthode relativement économique et en constant développement qui permet d'obtenir des informations importantes sur votre état de santé. L'abdomen, le fœtus, le cœur, le cou, les extrémités, l'œil, les organes génitaux, se prêtent particulièrement bien à cette technique. Les vaisseaux sanguins (artères et veines) peuvent être étudiés par l'ultrasonographie Doppler.

la résonance magnétique

La résonance magnétique est une méthode nouvelle qui permet d'obtenir des images du corps humain sans radiation, en se servant d'un instrument qui ressemble à un tomodensitomètre. Elle consiste à utiliser un champ magnétique très puissant qui, par interaction avec des ondes de radio, produit des signaux qui sont transformés en images grâce a l'informatique. Avec les instruments et la technique actuels, aucun effet biologique nocif n'a été démontré. Comme vous pouvez vous en rendre compte, il existe des moyens nombreux et divers d'obtenir des images de l'intérieur de votre corps. Votre médecin et le médecin radiologiste vous recommanderont le genre d’examen qui convient le mieux pour préciser le diagnostic de votre état et établir un traitement approprié, le cas échéant.

La radiologie d'intervention

Comme autre nouveauté de la dernière décennie, mentionnons que le médecin radiologiste peut, grâce à différentes techniques de guidage visuel par rayons X ou par ultrasons, avoir accès à des abcès pour les drainer ou à des vaisseaux pour arrêter des hémorragies internes. II peut aussi faire une biopsie des tumeurs avec des aiguilles fines, prélever des ovules sur des ovaires pour fins de fertilisation in vitro dans des cas d'infertilité. Un médecin radiologiste qui a développé une expertise en angiologie (science des artères et des veines) peut aussi dilater des artères obstruées afin d'améliorer la circulation du sang dans les membres. Toutes ces techniques, et bien d’autres, regroupées sous le vocable « radiologie d'intervention », peuvent être une alternative à des approches plus douloureuses, plus dangereuses ou plus coûteuses qui exigeraient une anesthésie générale, une chirurgie, une hospitalisation et une convalescence plus ou moins longue.



 



Entrée des membres

Nom d'usager
Mot de passe
Se souvenir de moi
Oublié votre mot de passe?
Devenir membre
arq arq arq

Copyright © 2018 Association des radiologistes du Québec Tous droits réservés

Les images apparaissant dans la bannière ont été tirées de l’un des sites Internet suivants : roentgenrayreader.blogspot.ca, sumerdoc.blogspot.ca, doctordalai.blogspot.ca, pacsworld.blogspot.ca, radiopaedia.org