Suggestion pratiques

Suggestions Pratiques

Voici quelques suggestions pratiques sur l'attitude à avoir à l'égard des examens radiologiques, échographiques et de résonance magnétique.

1

N'insistez pas auprès de votre médecin pour obtenir un de ces examens uniquement pour vous sécuriser ou pour tenter de découvrir (à l'échographie) le sexe d'un fœtus. Laissez plutôt votre médecin juger du besoin et du bien fondé d'un tel examen et évaluer son indication à la lumière des autres éléments dont il dispose à votre sujet.

2

Si vous ne comprenez pas l'importance et la nécessité de l'examen qui vous est prescrit, demandez des explications à votre médecin.

3

Ne refusez pas un examen qui est jugé nécessaire. Rappelez-vous que le risque de ne pas le subir au bon moment est beaucoup plus grand que celui d'être exposé aux ondes d'ultrasons, aux champs magnétiques et aux ondes radio, et même aux rayons X, dune manière appropriée et en prenant les précautions nécessaires, tel que cela se fait dans un hôpital ou dans une clinique privée détenant un permis.

4

La mammographie, ou radiographie des seins, permet de détecter le cancer du sein. Si vous êtes âgée de 40 à 49 ans, un examen des seins et une mammographie sont recommandés tous les 2 ans, et, après 50 ans, chaque année. Parlez-en à votre médecin.

5

Quand vous subissez un examen radiologique (par exemple, une radiographie dentaire), assurez-vous que I'on protège vos organes génitaux reproducteurs. Rappelez-vous toutefois que les mesures de protection ne doivent pas faire obstacle aux régions ou organes examinés.

6

Si vous avez des allergies connues, notamment aux fruits de mer, ou encore si vous souffrez d'asthme, d'eczéma, de fièvre des foins ou d'urticaire, avisez-en votre médecin et le médecin radiologiste. Sachez que les fruits de mer contiennent de l'iode tout comme les produits de contraste utilisés pour les examens des reins, des artères, des veines ou autres.

7

Si vous avez des raisons de croire que vous êtes enceinte, rappelez-vous qu'en période de grossesse, vous devez vous préoccuper particulièrement de votre santé et de celle de l'enfant que vous portez, notamment en développant l'habitude d'une saine alimentation, en vous abstenant de fumer et en étant prudente dans l'usage d'alcool et de médicaments. Même si les risques sont minimes qu'un examen radiologique soit nécessaire au cours de votre grossesse, l'exposition aux rayons X doit faire l'objet d'une préoccupation particulière de votre part, surtout au cours des trois premiers mois. C'est pourquoi il faut informer de votre état de grossesse le médecin qui vous prescrit un examen radiologique ou de résonance magnétique et le médecin radiologiste à qui il vous réfère. Faites le avant de subir l'examen, en particulier s'il s'agit d'examen de l'abdomen, du bassin ou de la colonne vertébrale. Rappelez-vous que devant un examen nécessaire, le risque relié à l'examen doit être apprécié en regard des bénéfices escomptés.

Une exposition aux rayons peut être réduite ou évitée si le médecin qui prescrit l'examen ou celui à qui il vous réfère, sait que vous êtes ou que vous croyez être enceinte. On peut alors décider de modifier la technique utilisée ou de procéder autrement. De toute manière, vous devez vous sentir libre de discuter avec eux de la décision à prendre.

Ce sont les examens qui exposent directement le fœtus et les organes génitaux aux rayons X qui doivent faire l'objet de discernement et d'une attention spéciale, notamment les examens radiologiques de l'abdomen, de l'intestin, de la colonne lombaire et des reins. Les autres examens comme ceux des bras, des jambes, de la tête, des dents ou du poumon, n'impliquent pas de risque véritable lorsque les mesures de sécurité adéquates sont prises.

Dans l'état actuel des connaissances scientifiques, il n'est pas possible d'affirmer avec certitude que les petites doses de rayons X utilisées pour un examen font du tort au fœtus. Ce que l'on sait, c'est qu'au cours des trois premiers mois de la grossesse, le fœtus est particulièrement sensible aux effets de certains médicaments, de l'alcool, du tabac, de certaines infections et des rayons X auxquels la mère est soumise. Sans sous-estimer ces effets, on doit souligner que les défauts ou les maladies qui affectent un enfant naissant peuvent survenir, que la mère ait été ou non exposée à des agents extérieurs. Des scientifiques croient en effet que l'hérédité et les erreurs de développement de nature inconnue que l'on attribue actuellement au hasard sont, autant que toute autre cause, responsables de la plupart des maladies et des malformations de la naissance ou de l'enfance.

Si vous avez été radiographiée sans savoir que vous étiez enceinte, ne vous inquiétez pas et discutez-en avec votre médecin. II est mieux en mesure d'apprécier votre propre situation.

Si, alors que vous croyez être enceinte, on vous demande de tenir votre enfant pendant qu'il subit un examen radiologique, abstenez-vous de le faire. En toute circonstance, exigez de porter un tablier plombé si vous devez participer à l'examen radiologique d'une autre personne.

Notez et conservez la date, le lieu et le genre d'examen que vous subissez; ces informations sont importantes pour vous et pour les médecins que vous pourrez consulter plus tard. Elles permettront peut-être d'éviter un nouvel examen si les informations sont encore valables, ou elles serviront pour fins de comparaison. Par la comparaison des examens effectués à des dates différentes, votre médecin peut obtenir des informations très valables sur l'évolution d'une maladie. Rappelez-vous enfin que le médecin radiologiste veille à ce que votre dossier d'examens soit conservé pour une période d'au moins cinq ans.



 



Entrée des membres

Nom d'usager
Mot de passe
Se souvenir de moi
Oublié votre mot de passe?
Devenir membre
arq arq arq

Copyright © 2018 Association des radiologistes du Québec Tous droits réservés

Les images apparaissant dans la bannière ont été tirées de l’un des sites Internet suivants : roentgenrayreader.blogspot.ca, sumerdoc.blogspot.ca, doctordalai.blogspot.ca, pacsworld.blogspot.ca, radiopaedia.org